Portada y nota

Violence électorale au Mexique, 1812 – 1912. Quand les armes parlent, les imprimés luttent et l’exclusion frappe, coordinado por Fausta Gantús y Alicia Salmerón

Les contributeurs de cet ouvrage proposent de saisir ce qu’a pu signifier l’association entre élections et violence pendant le XIXe siècle mexicain, de suivre certains des acteurs qui y ont participé – individus et monde de l’imprimé en particulier – ainsi que les contextes dans lesquels ils ont évolué. L’étude offre un éclairage pertinent sur la violence électorale dans le XIXe siècle mexicain, non seulement parce que la violence politique est, dans nombre de pays, un sujet d’actualité face auquel une mise en perspective historique tend souvent à faire cruellement défaut, mais encore parce que la violence électorale questionne le sens même de l’institution électoral au fondement de nos démocraties répresentatives.